Evènements

Devoxx France 2012 : tendances générales

Publié le : Auteur: Florent DUPONT Laisser un commentaire
evenement

Retour sur Devoxx 2012 (1/3)

Devoxx, c’est la plus grosse conférence de développeurs Java en Europe qui existe depuis 2002 (auparavant connue sous le nom de Javapolis). Elle se déroule tous les ans à Anvers (Belgique) en Novembre.

DevoxxFrance  c’est l’édition française de cette conférence avec principalement des conférences en Français qui a eu lieu pour la première fois en Avril 2012 à Paris.
Devoxx, c’est 3 jours de conférences, 133 sessions sur différents formats (ateliers, conférences, quickies, tables rondes), 199présentateurs de différents horizons francophones et anglophones,
1250 participants (Pour l’anecdote, les organisateurs avaient prévu 450 participants au départ). Une conférence très dense !

Les sessions sont découpées en quatre thématiques :

  • Web, mobile et Cloud : HTML 5,  Android,
  • Langages alternatifs : Groovy, Scala mais également Ceylon, Kotlin
  • Entreprise et pratique : Devops, Kankan, Agilite, Scrum
  • Java EE et architectures : Frameworks, Java 8, Guava, optimisations, architectures

Quasiment exclusivement sur le monde Java et ce qui gravite autour.

Les tendances

Les tendances qui s’en dégagent sont bien expliquées dans le Talk de Patrick Chanezon. Il explique que nous sommes actuellement dans une phase de transition, une évolution comme on en voit tous les 10-15 ans dans le monde de l’informatique.

Les années 70  ont vu apparaître les client/serveur dans lequel le serveur effectue l’intégralité du traitement métier et le client reste passif et ne fait que le rendu de l’affichage.

Dans les années 80-90, le client lourd se met en place. Le serveur effectue une partie du traitement métier, mais l’intelligence est déléguée au client.

Avec l’avènement du Web dans les années 2000, l’intelligence a été centralisée à nouveau auprès du serveur. Les applications Web se développent. Le navigateur Web jour le rôle du terminal passif des années 70 : il ne délègue que l’affichage.

Petit à petit, cet affichage va se complexifier et s’enrichir. Les applications Web reprennent de l’intelligence. La mobilité prend de l’ampleur, les applications multiplateformes débarquent pour répondre aux besoins des utilisateurs de plus en plus nomades.

Dans les années 2010, on tend à revenir petit à petit au mode client « lourd » des années 90. Nous sommes  dans une phase de transition et pour répondre à ces besoins, trois tendances se dégagent :

  • Le Cloud, qui va permettre de répondre rapidement aux demandes des utilisateurs en mettant en place des infrastructures facilement scalables (on parle de scalabilité horizontale qui facilite le clustering et la distribution).
  • HTML 5 qui propose de combler les lacunes des navigateurs actuels en proposant des applications plus riches (audio, vidéo, stockage local)
  • La Mobilité : les applications mobiles peuvent être vues comme les applications client lourd des années 90