Technologies

Oracle Cloud – Aperçu des services Java et Database

Publié le : Auteur: Emmanuel Lesne Laisser un commentaire
Oracle Cloud

Ce billet présente un aperçu des services en ligne d’Oracle : Oracle Java Cloud et Oracle Database Cloud.

Pour cela je vais utiliser la période d’essai de 30j du service :-).

Il suffit de demander un essai du service Oracle Java Cloud. Il inclut par défaut une inscription à l’essai du service Database Cloud Service, la base de données.

La partie Oracle Java Cloud Service – Trial comporte:

  • 1 VM Oracle WebLogic Managed Server
  • 1,5 Go de Heap
  • 5 Go de de transferts

Et la partie Oracle Database Cloud Service – Trial comporte:

  • 1 schéma Oracle Database Enterprise Edition
  • 1 Go de données
  • 6 Go de transferts /mois
  • Services inclus:
    • RESTful Web Services
    • Data Loading
    • Application Development
    • SQL Workshop
    • Team Development

Procédure d’inscription

La procédure d’inscription est bien illustrée dans le tutorial Oracle. Je ne détaille donc pas.

Le seul élément à ajouter est que j’ai attendu quelques heures avant de recevoir le mail de confirmation.

Cloud Java Service

Le service Java se base sur WebLogic Server 10.3.6 mais pas question de chercher la console d’administration habituelle. Oracle propose une console simplissime… voir simpliste. Elle se résume en une petite console globale et une page par application.

La partie générale présente la disponibilité, les temps de réponse et une gestion élémentaire du déploiement (deploy, undeploy, start, stop).

Pour chaque application, un focus est réalisable pour obtenir les données par application.

Voilà, c’est tout !

Il convient de noter les contraintes fortes du service. Java Cloud Service ne supporte pas:

  • JCA
  • JMS
  • JAX-RPC
  • WS Addressing
  • RMI, etc. seul HTTP et HTTPS est possible
  • applications Coherence
  • pas de WS-* excepté WS-Security
  • JavaMail
  • Accès au système de fichiers

Ces limitations importantes réduisent grandement l’intérêt du service Java. C’est dommage. Le concept d’un service simplissime à utiliser est pourtant intéressant.

DataBase Cloud Service

Le service DataBase est plus complet, les principales fonctionnalités sont regroupés dans des onglets.

On trouve :

  • la conception d’application APEX
  • un atelier SQL pour gérer sa base
  • des outils type ALM
  • l’administration de l’instance

Page d’accueil de l’instance

Atelier SQL

L’atelier SQL est le plus important. Il permet la création, la suppression et la modification des objets en base.

Oracle propose des intégrations directes dans SQL Developper et Eclipse.

Développement d’équipe

Quelle surprise de trouver un outillage ALM inclus à ce service !

Les fonctionnalités de suivi d’anomalies, de version, de taches, etc sont proposées.

Cet outillage m’a un peu dérouté. Soit, je n’ai pas pris le temps de le tester comme il le faudrait mais en quelques minutes il me semble couvrir l’essentiel. Mais pourquoi inclure des outils basiques très très loin du niveau des solutions ALM de référence (par exemple Altassian) ? Pourquoi ajouter ces outils seulement pour le service Database et pas pour le Java ?

Administration

Enfin l’administration du service permet de configurer les utilisateurs, d’exécuter des scripts ou bien de consulter l’activité.

 

Limitations

La documentation sur les limites précises du service Database est disponible ici.

Je ne retiendrai que les composants indisponibles:

  • Oracle Database Extensions for .NET
  • Oracle Database Vault
  • Oracle Java VM
  • Oracle Label Security
  • Oracle Multimedia
  • Oracle OLAP
  • Oracle Spatial
  • Oracle Text
  • Oracle Warehouse Builder

Coût des services en ligne

 Java Cloud Service

Oracle propose 3 tailles différentes correspondant au nombre d’instances WebLogic: S1, S2 et S4.

 

Database Cloud Service

Pour le service base de données, le prix est fonction de la taille de l’espace de stockage: 5, 20 ou 50 Go.

Les transferts de données sont estimés à 6 fois la taille.

Si l’un d’entre vous à un retour d’expérience sur la justesse de la taille du ‘Data tranfert’, merci d’ajouter un commentaire ! 🙂

Enfin, vous trouverez quelques tutoriaux intéressants mis à disposition par Oracle.

 

Démos de prise en main

Pour conclure, voici une petite démo du déploiement d’une application JEE ADF sur Oracle Java Cloud:

Synthèse

Au 1er abord, les services Oracle Java Cloud et Oracle Database Cloud sont aisés à prendre en main. Personnellement je ne retrouve pas les interfaces habituelles des produits, cela m’a perturbé. Le parti pris est clairement d’offrir des services PaaS simples à utiliser.

Le service Java comporte de nombreuses limitations. C’est vraiment dommage de ne bénéficier que d’un sous-ensemble de WebLogic.

Enfin, il reste un élément important que je n’ai pas abordé: la performance. Un point essentiel.