Agora est mort… vive SPIP !

C'est désormais officiel, le projet Agora, outil de gestion de contenu open source dérivé de SPIP 1.7 est mort. Le site oficiel (www.agora.gouv.fr) annonce clairement la couleur : "ce logiciel ne sera plus maintenu à partir de mai 2008".

Un coup dur pour les administrations ou les sociétés qui ont fait le choix de cet outil et qui, tôt ou tard, devront envisager une migration ou une refonte de leur site.

Les origines du projet Agora

Le projet Agora a vu le jour fin 2002 dans un contexte de croissance forte des besoins d'outils d'édition Web au sein de l'administration française. Le département multimédia du SIG (Système d'Information du Gouvernement) a alors fait un double constat :

  • Les outils propriétaires étaient à l'époque relativement couteux
  • Les outils open source, bien que s'inscrivant dans la démarche d'ouverture de l'administration à la communauté libre, étaient encore trop peu matures

Les Services du Premier Ministre, ainsi que l'ANPE, rejoints par le ministère des Affaires étrangères, le ministère de l’Emploi de la Cohésion sociale et du Logement et la Direction Générale de la Modernisation de l'Eta (DGME), se sont alors lancés dans le développement d'un CMS open source, basé sur la version 1.7 de l'outil SPIP.

Agora rattrapé par la communauté

5 ans plus tard, les logiciels libres ayant largement gagné en maturité, et leur utilisation, notamment dans l'administration française, s'étant largement démocratisée, Agora perd sa raison d'être. Pire, sur de nombreux aspects, il offre moins de fonctionnalité, moins de sécurité et moins de réactivité que de nombreuses autres solutions, telles que SPIP, le projet dont il était issu.
SPIP dispose en effet d'une communauté bien plus large et bien plus active, qui lui permet de poursuivre son développement plus rapidement.

Que faire de son site Agora ?

De nombreuses sociétés et administrations ont fait, depuis 2002, le choix d'utiliser Agora. Quelles sont désormais leurs alternatives ?
Afin de ne pas rendre vulnérable les sites Agora en place, les Services du Premier Ministre continueront de produire les patchs de sécurité nécessaires. La migration n'est donc pas une urgence. Elle est néanmoins inéluctable : plus aucune évolution ne sera produite sur Agora.
Afin d'accompagner ses utilisateurs, le projet Agora a mis en place un site et un outil dédiés à la transition d'Agora vers SPIP (retour à l'envoyeur !) : www.agora2spip.agora.gouv.fr. Celui-ci propose un outil permettant la migration d'une base de données Agora vers une base de données SPIP ainsi qu'une sélection de plugins SPIP à même de reproduire les fonctionnalités d'Agora.

Et dans la pratique ?

Il est certain que dans la pratique, en fonction de l'utilisation qui a été faite d'Agora et de ses éventuelles évolutions particulières, toutes les fonctionnalités ne seront pas reproduites à l'identique. Il sera nécessaire, lors de chaque migration, d'analyser les fonctionnalités Agora réellement utilisées et la façon dont elles sont utilisées afin de concevoir, à l'aide de SPIP et de ses plugins, la meilleure réponse technique au besoin métier.

Les migrations ont d'ores et déjà débuté : Netapsys a par exemple pris en charge la migration du site du STIF (Syndicat des Transport d'Ile-de-France) d'Agora vers SPIP 1.9.
Retours d'expérience à suivre dans un prochain billet...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.