Notification flash IBM Notes Traveler – Entrées d’agenda absentes après upgrade vers IOS8

Problème

Un problème vient d’être identifié, sur les entrées d'agenda d'IBM Notes Traveler, lors de la mise à niveau vers iOS 8.

Explication

Dans certains cas, après la mise à niveau d’un appareil Apple vers iOS 8, une partie ou la totalité des entrées d’agenda de Notes n'apparaissent plus sur le terminal. Il est important de noter que, bien que les entrées de calendrier n'apparaissent pas sur l'appareil, les entrées ne sont pas définitivement perdues. Les entrées manquantes, en fait, existent toujours dans le fichier courrier Domino de l'utilisateur, et elles peuvent être de nouveau synchronisées avec l'appareil via la solution de contournement décrite ci-dessous.

Découvrez la productivité avec Confluence 4.3

Quoi de neuf avec Confluence 4.3 ?
Submergé d'Emails, accaparé par les réunions, perturbé par les interruptions intempestives, on se demande souvent comment atteindre les objectifs qu'on s'est fixé pour la journée. La productivité de toute équipe est remise en cause par une mauvaise exploitation du temps.

Pas évident, n’est ce pas? Pour pallier à tout cela, certains préfèrent travvailer avec des collaboreteurs dans d’autres fuseaux  horaires ou vous favorisent le télétravail. Le travail est devenu un style de vie que vous l’aimiez ou non. Nous sommes obligés de travailler en dehors des heures de travail pour rattraper le temps perdu. Heureusement, il y a une solution à ce problème, une manière plus productive de travailler.

Redonner sa place à la productivité

Fournissez à votre équipe un endroit pour suivre et agir sur les tâches dont ils ont besoin pour finir le travail, partout où ils vont. Découvrez un environnement de travail où l’équipe peut moins se lier au mail, éviter les réunions inutiles, et redécouvrez  la productivité. Un endroit où chaque jour est productif.

Vous utilisez déjà Confluence ? Téléchargez Confluence 4.3 et changez aujourd’hui!

Passez de la "Boite de reception" à la "WorkBox"

Laissez-moi deviner: vous passez la plupart de votre temps à parcourir vos Emails? Vous passez de réunions en réunions qui n’aboutissent nulles part? C’est un cercle vicieux qui ne s’arrêtera jamais et vous empêchera, vous et votre équipe, d'atteindre vos objectifs.

Il est temps de laisser les mails et de faire place à confluence où vous pouvez vous focaliser sur les tâches. Encore mieux, dans Confluence 4.3, la "WorkBox" vous permet de suivre tout ce que vous voulez pour faire votre travail. Et la meilleure, tout cela est est accessible via Confluence Mobile, ce qui vous permet de récupérer votre travail partout où vous allez et être productif de n’importe où.

Garder le fil des notifications

Mettez  fin au changement de contexte avec un accès instantané à toutes vos notifications importantes, dans Workbox. Plus de mail à vérifier et à rester coller à votre boîte mail.

La Workbox  rassemble  automatiquement les interpellations (@mentions), pages partagées, commentaires, et réponse au contexte que vous regardez. La "WorkBox" vous donne la facilité de voir en permanence le travail de votre équipe, à tout moment, et n’importe où.

Apportez une décision rapide avec l’action en ligne

Ne serait-il pas génial de travailler avec votre équipe sans une déluge de réunion?

Confluence facilite le travail à distance  et les conversation synchrones.

Avec Confluence 4.3, vous pouvez prendre une action immédiate sur toutes vos importantes notifications dans la "Workbox" et aller de l’avant tout en travaillant. Il est facile d’ajouter une notification à votre liste de tâche dans Workbox en mémoire. Idéal pour les moments où votre esprit est encore occupé à d’autres tâches.

Restez focalisé sur les tâches

Nous avons avons essayé toutes les applications de gestion des tâches. Avec ces applications, vous êtes enthousiaste à l’idée d'être immédiatement  productif. Vous créez une liste de toutes les  tâches et ensuite... que se passe-t-il? Rien. Comme le mail, ça vous isole de votre travail. A la fin de la journée, on se retrouve avec des tâches sorties de leur contexte.

Les tâches dans Confluence sont différentes. Elles sont contextuelles. Qu’elles vous soient assignées à partir d’une page, créée à partir d’une  notification, ou une tâche personnelle que vous avez créée vous-même, les tâches dans Confluence vous aident à effectuer un suivi et vous donnent de résultats réels.

Soyez productif partout avec Mobile Confluence

A quand remonte la dernière fois où vous avez passé une journée entière dans votre bureau? Travailler est devenu de plus en plus mobile et pour avoir un résultat vous avez besoin d’un accès rapide avec vos collègues, leurs activités et à votre travail. Confluence Mobile est 100% compatible avec les mobiles. Sans besoin d’installer quoi que ce soit, il suffit de d'accéder à Confluence dans Safari mobile à partir de votre smartphone ou tablette iOS et commencez à être productif peu importe où vous êtes.

Encore une chose…

Bien que Confluence 4.3 regorge de fonctionnalités, n’oublions pas qu'il a rassemblé plus 600 votes favorables de clients satisfaits par les tableaux dynamiques, le nouvel éditeur pour créer des modèles de pages, les accès plus modulaires, l'archivage d'espaces et bien d'autres encore.

N'attendez plus

Confluence 4.3 est disponible dès aujourd’hui avec sa WorkBox, ses capacités mobiles, et toutes ses innovations.

Découvrir Confluence?

Cela ne prend que quelques minutes pour activer une instance de Confluence dans notre "cloud" pour un essai gratuit de 30 jours.

Prêt à changer?

Parcourez la liste de nouvelles fonctionnalités full release notes de Confluence et commencez à avoir dès aujourd’hui les résultats avec Confluence 4.3.

bouton_atlassian_netapsys

La nouvelle version de Message Broker donne un coup d’accélérateur aux mobiles WebSphere

La nouvelle version 8 d'IBM Message Broker accélère la création et les performances des solutions mobiles avec Worklight. Cette nouvelle version est un élément stratégique de la longue histoire d'IBM avec les mobiles, qui permet à IBM Worklight Mobile Application Platform de se frayer un chemin vers l'importante base installée de clients Message Broker dans le monde : principales banques, détaillants, sociétés du domaine de la santé et fabricants.

Caractéristiques :

- création rapide d'applications mobiles avec Worklight Patterns : en deux clics, rendez mobiles vos applications d'entreprise existantes
accès rapide, extensible et contrôlé aux applications, données et services back-end existants : données de mainframe, SAP, Siebel et Microsoft Dynamics

- temps de réponse extrêmement rapides des applications mobiles avec prise en charge du glisser-déplacer pour la mise en cache et la réduction de la charge par eXtreme Scale et DataPower XC10 dans les applications back-end

- simplification du développement d'applications mobiles HTML5 et des opérations grâce à la nouvelle affinité avec WebSphere Application Server. Exposition au développeur sur la console d'administration WAS de chaque back-end Message Broker connecté et simplification des opérations de gestion de vos domaines de production WAS + Message Broker

- MQTT pour la messagerie à faible latence, moins de bande passante et un dixième de la consommation de la batterie avec Worklight via le nouvellement pris en charge MQ 7.5. MQTT est le protocole utilisé dans Facebook Messenger pour la messagerie téléphone/téléphone à faible latence utilisée par 350 millions de personnes chez 475 opérateurs mobiles différents. Il a été benchmarké pour un client à moins de 5 % de CPU avec 240 000 utilisateurs simultanés (10x plus que les handles de serveurs Web Apache). L'on aurait bien ajouté d'autres utilisateurs mais le lab était à court de machines de tests !

- accès facile des applications mobiles à une gamme diversifiée de systèmes, par exemple, MQ, JMS 1.1, HTTP(S), SOAP, REST, fichiers (FTP, MQ FTE, ConnectDirect), bases de données, TCP/IP, MQTT, CICS, IMS, SAP, Siebel, .NET, PeopleSoft, JDEdwards, SCA, CORBA, e-mails...

- amélioration de l'expérience des développeurs pour les services d'applications mobiles avec JSON, Java, .NET, PHP et le mappage graphique à partir de n'importe quel format (même non XML)

Lotusphere 2012 : résolument social !

Jeudi 8 mars, nous célébrions la journée de la femme. C’était également la date retenue par IBM pour présenter en France ses nouveautés en matière de solutions collaboratives.

Le thème de cette année est clair et sans grande surprise : « SOCIAL – MOBILE – CLOUD Business Gets Social ».
Voyons donc comment nous allons pouvoir tirer parti des médias sociaux pour développer notre business !

L’innovation par le management

Avant de se lancer tête baissée dans un processus d'innovation, voir de R&D, il est intéressant d'analyser l'écosystème dans lequel on évolue. La première étape de ce processus est de bien se définir. Qui je suis ? Quelles sont mes valeurs ? Qu'est-ce que je fais, pour qui et comment ? (Si vous ne savez pas pourquoi vous le faites, le problème est plus profond ; )

Qui suis-je ?
Dans l'ensemble des projets collaboratifs auxquels j'ai pu participer, j'ai toujours commencé mes réunions en demandant à mes clients : "Quel est votre métier ?". Certes cela pouvait surprendre car après une réponse à appel d'offre, on connait déjà notre interlocuteur.
DSI, DIRCOM, DRH ou DG, bien que faisant partie de la même organisation, ils ne parlent pas forcement le même langage et leur métier est différent. Les enjeux de chacun ne sont pas les mêmes malgré des objectifs d'entreprise communs. Il est donc nécessaire de bien (re)définir son métier.

Qu'est-ce que je fais ? Pour qui je le fais ?
La phase de conception est la partie que je préfère. En gros il s'agit de concevoir une page d'accueil de site internet ou d'intranet qui met en valeur les compétences, le service ou le produit pour un public cible. Pour un site internet, c'est classique mais pour une division ou un service interne qui souhaite créer ou revoir sa page intranet, cela remet souvent en question beaucoup de choses.
D'un coup on s’interroge sur notre rôle dans l'entreprise, on se demande qui est responsable de quoi et dès fois, c'est même la première fois qu'on se pose des questions sur notre public, notre cible et surtout leurs besoins.

Comment je le fais ?
Si vous vous demandez comment faire votre métier c'est soit que vous commencez votre activité ou que vous êtes en pleine réflexion pour le faire autrement. C'est peut-être l'opportunité de prendre conscience de nouveaux enjeux :

  • en intégrant de plus en plus les collaborateurs dans le projet d'entreprise,
  • en donnant les moyens de communiquer de manière plus transparente et transverse,
  • en capitalisant sur les connaissances de l'entreprise.

Les dernières décennies ont vu l'essor des analyses de processus qu'il faut toujours plus optimiser pour augmenter la rentabilité. Les conséquences sont que les silos métier se sont renforcés et que le syndrome du petit chef s'est développé à outrance en ne favorisant pas les échanges.
Il est donc nécessaire de prendre conscience de la situation et enfin de tout mettre en œuvre pour créer des liens, encourager les idées, identifier les utilisateurs clés, favoriser les échanges, les commentaires et enfin valoriser pour motiver. C'est une démarche qui peut faire peur mais je suis certain que vous pouvez commencer ce genre de projet à petite échelle...

> A lire pour les curieux et pour en savoir plus : La Bureaucratie Moderne – l’organisation rétrograde mutante

La peur, l’ennemi du travail collaboratif

Image crise pour illustrer la peur

La crise

Dans un contexte économique mondial morose que les spécialistes qualifient de crise, force est de constater que la crise n’est pas seulement économique mais qu’elle touche l’entreprise dans toutes ses couches et particulièrement dans sa dimension humaine. Le matraquage des médias à propos de la crise génère de la peur et une certaine perte de confiance, un repli protectionniste. D'un monde ouvert et globalisé nous ressentons une tendance à vouloir se protéger des autres et de l’environnement extérieur. « Restons sur ce que nous maîtrisons ! ». Mais cette crise est globale, systémique et touche toutes les couches d'une organisation: sociale, technique et économique. Alors faut-il avoir peur de tout ou laissons-nous entrevoir quelques poussées d’optimisme ?

Dans l’entreprise, nous pouvons observer de nouvelles problématiques organisationnelles où le rôle des cadres n’est plus très bien défini, où les managers subissent les critiques de la base car ils ne leur donnent pas les moyens de bien travailler, et aussi des dirigeants car ils n’ont pas assez de résultats au regard des actionnaires.

Du point de vue social, il suffit d’observer l’incompréhension de certains collaborateurs à qui on ne donne pas la parole et qui ont finalement l’impression de n’être qu’un numéro parmi tant d’autres. Ils se sentent affectés à une tâche précise alors que leurs compétences sont multiples et ils pourraient ainsi en faire profiter la communauté. Ils ne font que reproduire des comportements qu’ils ont en surfant sur des réseaux sociaux professionnels de type Linkedin et Viadéo…

Techniquement parlant, force est de constater que l’usage actuel des outils de gestion de type CRM, ERP atteignent leurs limites car ils ne sont pas assez ouverts, souples et accessibles et nécessitent finalement beaucoup de développements spécifiques et de formation à l’utilisation avant d’être véritablement opérationnels.

Enfin on se rend compte que les sujets de rentabilité et de ROI sont les sujets à la mode lorsqu’on parle de réseaux sociaux d’entreprise. Mais comment mesurer l’apport d’une dynamique positive issue d’un projet collaboratif puisqu’il touchera les sphères organisationnelles, sociales et techniques de votre entreprise ? Les réflexions sur le sujet sont en cours mais il faut avouer que c’est complexe d’un premier abord et ça fait peur!  En bref, le système entreprise est en crise et les changements font peur!

Tant que votre culture d’entreprise baignera dans la peur et cette ambiance de crise, je peux affirmer que vous ne serez pas encore prêt à l’entreprise 2.0 dite sociale et collaborative. Il est donc d’autant plus nécessaire d’investir dans la R&D et de mettre à disposition des employés des outils simples et efficaces. Ceux-ci leur permettront de partager leurs idées, de faciliter l’émergence d’innovation, de favoriser de nouvelles pratiques, de se laisser le temps d’explorer certaines idées qui pourront se transformer en opportunités et enfin de leur laisser le droit à l’erreur du moment qu’on sait leur donner un retour sur expérience.

Personnellement, je préfère mettre en avant les formidables opportunités qui se cachent derrière ces peurs primaires. Devenons transparents, ayons confiance dans le travail de l’autre en n’hésitant pas à réagir et à partager notre point de vue, ouvrons les frontières de nos périmètres métiers pour tendre vers plus de créativité et l’innovation. Devenons intelligent collectivement !

Pour creuser le sujet et prendre un peu de recul sur la mode 2.0 :

> Travail coopératif, quand la distance permet le rapprochement (pdf)

installation RAD6 puis WSAD 5 = danger !

N'ayant que RAD 6 sur mon poste, j'ai dû installer WSAD 5 🙁 (vraiment pas convivial cet environnement comparé à RAD 6) il y a quelques semaines. La surprise a été quand j'ai lancé à nouveau RAD 6 : après quelques minutes d'installation le PC s'est mis à ramer. C'était le processus RAService.exe qui prenait de plus en plus de mémoire pour arriver à 1,9Go voir plus alors que je n'ai que 2Go de mémoire ! ça swappait et, comme je n'avais plus que quelques mégas de libre sur le disque, Windows 2000 devenait fou 🙂

Après quelques recherches, j'ai trouvé que RAService.exe correspond à l' "Agent Controller" de Websphere (v5 ou v6).

Conclusion, on m'a dit qu'il faut installer WSAD 5 puis RAD 6 et surtout pas l'inverse car chaque installation annule et remplace l'autre version de l'"Agent Controller".

Accessoirement, j'ai (re)découvert process explorer qui peut remplacer le gestionnaire de tache Windows et qui, contrairement à ce dernier, est capable de tuer le processus RAService.exe.