CMSday 14 juin 2012, j’y étais …

CMSday
Premier événement majeur en France et en Europe, dédié à la gestion de contenu open source, le CMSday a réuni le 14 juin 2012 à Paris des représentants de 17 CMS (communautés, spécialistes et éditeurs) : Ametys, Centurion, CMS Made Simple, Drupal, Drupal Commerce, eZ Publish, HippoCMS, Jahia, Joomla, Liferay, Lutece, Magnolia, Novius OS, RBS Change, SPIP, TYPO3, et WordPress.

Près de 500 visiteurs se sont pressés aux 20 conférences et 15 plateaux TV.

Le programme complet sur le site du CMSday.

Retour sur les 8 conférences auxquelles j’ai assisté :

09H30 – 10H15 Keynote d’ouverture

Introduction au modèle open source et présentation des résultats de la pénétration des CMS open source en entreprise.
''

10H45 – 11H30

Gestion de la performance, quelles sont les avancées des CMS ? Quelles sont les bonnes pratiques ? (avec des représentants de Ametys, Drupal, eZ Publish, SPIP, et TYPO3).

Les bonnes pratiques citées sont :

  • système de cache (avec le TTL) ;
  • reverse-proxy (comme Varnish) et de CDN (Content Delivery Network) comme Akamai ;
  • scalabilité (facilité d’étendre un CMS par la mise en place de serveurs pour supporter une montée en charge).

Le débat a révélé :

  • le désaccord entre SPIP/Typo3 et eZ Publish/Acquia (pour Drupal) concernant le cloud. SPIP et Typo3 se sont revendiqués comme militants en indiquant qu’avec le cloud ils n’avaient pas totalement la main sur leurs données. Ils pensent qu’il ne peut pas y avoir la même relation entre un hébergeur physique et un prestataire de cloud computing et que les performances sur du cloud sont inférieures à celle d’un hébergement physique.
  • la similarité de la roadmap de Ametys et eZ Publish. Elle est composée de 3 axes : l’amélioration côté contributeur, l’amélioration côté internaute et l’amélioration des performances.

11H45 – 12H30

L’accessibilité des sites Internet, rôle des CMS, des contributeurs ou des deux ? (avec des représentants de Ametys et de Lutece, et un spécialiste de l’accessibilité : Jean-Pierre Vilain de Qelios).

Cette conférence a présenté les recommandations d’accessibilité de WCAG (Web Content Accessibility Guideline) et de ATAG (Authoring Tool Accessibility Guidelines), par WAI (Web Accessibility Initiative), appliquées au sein des CMS et notamment de Ametys et de Lutece.

Pour information :

  • WAI est le département du W3C en charge de l’élaboration des recommandations et de la promotion de leur usage.
  • WCAG sont les recommandations pour améliorer l’accessibilité des contenus web.
  • ATAG sont les recommandations à destination des outils servant à créer des sites web, et aussi les outils intégrés dans les CMS par exemple, comme ceux permettant de traduire un document texte en contenu web ou de vérifier l’accessibilité du contenu inséré par un contributeur.

Il a été mis en évidence qu’un site accessible le restait si les contributeurs étaient formés et sensibles à l’accessibilité.

13H30 – 14H15

CMS open source, nouvelles plateformes de social content ? (avec des représentants de Ametys, Drupal, et Novius OS).

Cette conférence a abordé la question de l’intégration des réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Google+, …) au sein des CMS, avec des fonctionnalités de connexion, de partage et de mise à disposition de l’information pour du multi-canal. Le principe est qu’un outil doit pouvoir être à la fois diffuseur et agrégateur de contenu par l’utilisation de microformats.

14H30 – 15H15

Extensibilité/modularité, arme fatale des CMS open source (avec des représentants de CMS Made Simple, Jahia, Joomla, Liferay, et Lutece).

Lors de cette conférence, l’extensibilité/modularité a été mise en avant selon un modèle triple :

  1. un modèle d’architecture logiciel : noyau réduit avec fonctionnalités central pour accueillir des développements externes ;
  2. un modèle économique : partage du coût de développement entre un éditeur et une communauté, et retour sur investissement pour les développeurs de la communauté (indépendants ou intégrateurs) en récupérant des clients ;
  3. un modèle de gouvernance et de gestion d’écosystème : une roadmap plus ciblée et plus contrôlée, avec l’indépendance entre le noyau et les extensions/modules.

15H30 – 16H15

Souplesse de mise en page, nouvelle attente phare des contributeurs (avec des représentants de CMS Made Simple, HippoCMS, Jahia, et RBS Change).

Ont été évoqués lors de cette conférence : la notion des gabarits, la gestion des blocs de contenu et du studio (la possibilité de mettre en place des blocs de contenu avec un drag-and-drop) dans certains back-office de CMS (Jahia et de RBS Change).

16H45 – 17H30

SEO/Référencement, est-ce toujours différenciant d’un CMS à l’autre ? Les dernières bonnes pratiques (avec des représentants de Centurion, RBS Change, SPIP et WordPress).

Je retiens que WordPress est le CMS qui suit le plus les recommandations de Google au niveau du SEO/Référencement et qu’un site qui utilise un CMS qui suit les bonnes pratiques reste dépendant des actions éditoriales des contributeurs.
Il a également été rappelé que pour un référencement international optimum, il vaut mieux un site par pays, hébergé dans ce pays même, et ayant une CCTLD (Country code top-level domain) de ce pays, plutôt qu’un site unique.

17H45 – 18H30 keynote de fin

Quelle méthodologie pour choisir son CMS ? Quelles tendances pour les CMS open source ?

La méthodologie évoquée a été décrite en 8 étapes :

  1. Lister les attentes (pas plus de 100) ;
  2. Ordonner les attentes (pas plus de 8) ;
  3. Définir les points qui sont incontournables (pas plus de 3) ;
  4. Définir une pondération (de 1 à 5) ;
  5. Remplir le tableau d’analyse ;
  6. Comparer par moyenne ;
  7. Identifier les faiblesses;
  8. Tester.

Pour ce qui est des tendances pour les CMS open source, cinq ont été citées :

  1. La mobilité ;
  2. La contribution et l’ergonomie ;
  3. Le social-content ;
  4. La performance ;
  5. La mise en page.

Les photos et les vidéos des conférences et des plateaux TV seront en ligne sur le site CMSday d'ici quelques jours.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.