JugSummerCamp 2014

Cette année, j'ai eu la chance de venir à la cinquième édition du JugSummerCamp. Cette conférence gratuite d'une seule journée a lieu à La Rochelle depuis 2010. Voici un petit descriptif de ma journée et de ce que j'ai pu découvrir. Quelques articles suivront pour détailler quelques sujets.

La keynote

Comme toutes les conférences, la journée a démarré par une super keynote de Tugdual Grall. C'était sa première keynote et j'ai trouvé qu'il s'était bien débrouillé. Il a incité les développeurs à "reprendre le pouvoir".

Sous cette phrase assez simple, Tugdual nous délivrait un constat un peu triste sur la réalité du développement logiciel. En effet, selon lui, les développeurs ne sont pas assez écoutés sur la meilleure façon de bien construire, adapter ou faire évoluer le logiciel. Ils sont trop souvent contraints par des plans d'urbanisation trop rigides.

Il en résulte alors des problèmes de logiciels couteux non utilisés ou de logiciels qui ne répondent pas au besoin utilisateurs. Reprendre le pouvoir sur le côté technique du développement logiciel permettrait donc de répondre plus rapidement au besoin utilisateur et de réduire les coûts. Les solutions proposées par Tugdual Grall se rapprocheraient donc des méthodes agiles et du Lean utilisées dans les startups.

Les talks de la matinée

Ceylon d‘ici à l‘infini : tour d‘horizon et le futur

Stéphane Épardaud présentait le langage Ceylon. Ce petit tour d'horizon m'a permis de découvrir un langage récent et intéressant ainsi qu'un écosystème de développement plutôt mature.

Ce langage de haut niveau permet d'allier les paradigmes objet et fonctionnel. Sa syntaxe proche du Java le rend simple à apprendre et à comprendre. Il a été réellement pensé de façon modulaire ce qui évite de devoir charger tous les modules pour pouvoir exécuter un programme simple. Cela change par rapport à Java qui charge actuellement de nombreuses APIs non utilisées.

Ceylon peut être utilisé soit sur une JVM ou une JSVM. Pour le développement, plusieurs outils sont disponibles tel qu'un plugin Eclipse et un plugin IntelliJ.

Cloud First

Didier Girard présentait les avantages du Cloud pour stocker les données d'une entreprise. Le début indiquait les types de données qui pouvaient ou ne devaient pas aller sur le cloud. La suite était orientée vers le gain du cloud pour les développeurs lors du lancement d'un nouveau projet. David Gageot est intervenu à quelques moments pour apporter des compléments sur certains points de la plateforme.

Didier Girard et David Gageot étant des Google Developer Experts, ils nous ont présentés les solutions techniques proposées par Google et nous ont fait quelques démos intéressantes sur les possibilités qu'offre le cloud.

Pause déjeuner et Quickies

Un buffet très sympathique était prévu pour les différents participants. En parallèle du buffet quelques quickies étaient proposés. J'ai vu les 4 sujets suivants :

  • MongoDB Aggregation Framework in action ! par Sébastien Prunier
  • Asciidoctor et Java par Benoît Prioux
  • Une fille dans mon équipe par Cécilia Bossard
  • Développons une application web AngularJS/Java8 dirigé par les tests par Pierre-Jean Vardanéga

Les sujets étaient très intéressants mais comme souvent trop courts à mon goût. On reste un peu sur sa faim, ce qui fait que j'ai maintenant plein de nouvelles choses à approfondir.

Les talks de l'après-midi

 Let's Invoke Dynamite in JavaEE with InvokeDynamic

Antoine Sabot-Durand nous a présenté InvokeDynamic. Cette nouvelle fonctionnalité du langage Java est notamment prévue pour les langages dynamiques sur la JVM. Il a ensuite continué sur une possibilité d'évolution de Java pour remplacer le mécanisme actuel d'injection à base de proxy. Cette partie était basée sur un PoC qu'il a créé.

Les avantages que j'en ai retenus sont que le code serait plus léger, qu'il y aurait moins de dépendances et potentiellement un gain de performance. La mise en place d'une solution à base d'invokedynamic pourrait également permettre à Java d'évoluer différemment et donc de s'offrir des ouvertures pour les prochaines évolutions du langage. Un sujet à surveiller.

Web temps réel avec SimpleWeb4J

Yan Bonnel a fait une session de live coding d'une application temps réel. Celle-ci se base sur l'utilisation de l'api twitter. Cette démonstration était impressionnante tant par la simplicité de la mise en œuvre que par la rapidité à laquelle Yan Bonnel a développé l'application.

Yan Bonnel a également incité l'assistance à découvrir ou redécouvrir certaines parties de l'API Java tel que ExecutorService, ou la méthode computeIfAbsent sur la Map.

Sirius 1.0 : un schéma vaut mieux qu'un long discours

Etienne Juliot a présenté Sirius. Ce projet de la fondation Eclipse est en fait la version open sourcé d'un produit de la société Obeo. Il permet de créer sans une seule ligne de code des modeleurs. Cette présentation aurait pu s'appeler, "Le talk dont vous êtes le héros". En effet, l'assistance a choisi l'ordre des différentes parties de la présentation.

Etienne Juliot, a présenté à la fois des cas concrets d'utilisation des modeleurs dans l'industrie mais également comment créer en quelques minutes un modeleur basique. Ayant déjà utilisé les technologies EMF et de modeling d'Eclipse, j'ai été bluffé par la facilité d'utilisation pour des cas simples.

A noter qu'un modeleur UML a été créé à partir de Sirius 1.0. Ce modeleur permet également de se connecter à d'autres outils de la fondation Eclipse pour générer un squelette d'application.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.