L’accessibilité web et les seniors

L’accessibilité fait partie des nombreuses demandes lors de la réalisation d’un site web ou d’une application. Vaste sujet puisqu’elle englobe énormément de critères.  En premier, on pense à  l’accessibilité pour les personnes atteintes d’un handicap, 10% de la population selon l’INSEE, (surdité, cécité, handicap moteur, … ) ou de maladie (daltonisme, épilepsie, … ). Mais l’accessibilité peut aussi intervenir dans d’autres dimensions, telles que la connexion internet, l’accès à certains devices, le niveau de connaissance web, l’âge, …
L’accessibilité concerne tout le monde mais le site 100% accessible n’existe pas. En effet, l’accessibilité comprend tellement de critères, qu’il faut avant tout définir la cible pour qui le site est créé et répondre ainsi exactement à ses besoins.

À l’heure du tout web, les personnes les plus défavorisées sont les personnes âgées. Bien que de plus en plus de seniors (70 ans et plus) soient connectés et aguerris dans les pratiques web (digital seniors), ils sont encore nombreux à avoir très peu d’expérience, voire aucune, sur ce sujet. On les appelle les “no digitals” (n’ayant pas grandi dans une ère numérique et n’ayant pas appris ses fonctionnalités) ou les “digital migrants” (personnes des générations précédentes qui ont vu la naissance du numérique comme un bouleversement de leurs pratiques).
Pourtant, de plus en plus de démarches ne se font plus que via le digital marginalisant les seniors. Il est donc important de leur faciliter la navigation sur les sites qu’ils sont amenés à utiliser, la plupart du temps pour la première fois.

Senior à côté d'une tablette

Affordance et compréhension

Pour guider au mieux les no digitals ou les digital migrants, il est important d’être le plus affordant possible afin de les guider au maximum dans leur navigation et de faciliter la compréhension des informations disponibles sur le site.
Utiliser des éléments de leur quotidien pour symboliser des choses. Le skeuomorphisme (éléments d'interface reproduisant des objets physiques) est un parti pris qui se justifie parfaitement dans le cas d’un site dédié aux seniors puisqu’il a le mérite d’être affordant.

Couleurs

Que l’on fasse parti des no digitals, des digital migrants ou des digital seniors, en prenant de l’âge, la vue baisse. Il est donc primordial de faire attention aux contrastes de couleurs. On peut vérifier le niveau d’accessibilité WCAG grâce à des outils disponibles en ligne. Comme le site Contrast Ratio (pour une utilisation rapide) ou le logiciel Colour Contrast Analyzer (pour une utilisation plus poussée). Le niveau AAA (rapport de contraste minimum de 7.1 pour des caractères inférieurs à 18px) est préconisé pour un site principalement utilisé par des personnes âgées.

Taille de police et typographie

Toujours par soucis de lisibilité, il est également important de faire attention à la taille des caractères ainsi qu’à la typographie choisie.
De manière générale, il est recommandé d’avoir un texte courant de 14px sur les sites internet. Pour une meilleure lisibilité, il vaudra mieux augmenter la taille du texte courant à 16px minimum pour les seniors.
Le choix de la police est également important. Les typographies fantaisies sont à proscrire et les typographies avec sérif sont à éviter car elles restent moins lisibles que celles sans sérif sur écran.
Pour un site contenant des articles, on peut même augmenter encore plus la taille du texte courant. Le site Medium utilise un texte courant à 20px ce qui facilite grandement la lecture. L’interlignage doit également être plus conséquent.

Actions par page

Il est important de limiter le nombre d’actions sur les pages des sites et de les faire bien ressortir, notamment avec des boutons imposants. L’utilisateur doit être accompagné le mieux possible et trouver ce qu’il cherche facilement. Plus la page sera épurée et les boutons d’action mis en avant plus la navigation sera fluide.

Responsive

Selon La 3e édition du baromètre TNS Sofres sur les 55 ans et + , 63% des seniors utilisent des ordinateurs, 34% des smartphones et 26% des tablettes. Plus d’un seniors sur trois est bi-devices. La navigation sur tablette est souvent plus intuitive que sur ordinateur pour les no digitals. Il est donc important que les sites dédiés aux seniors soient également responsive dans un soucis d’accessibilité.
Malgré le fait qu’il y ai de plus en plus de digital seniors, l’accessibilité permet également aux no digitals ou aux digital migrants de trouver leur place dans le monde du numérique.2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.