Les objectifs d’Atlassian Datacenter

Très souvent, l'utilisation d'un produit Atlassian pour une équipe ou un besoin précis conduit petit à petit à la généralisation des outils dans l'entreprise. C'est une des raisons de la baisse de performances. Pour permettre l'utilisation de la suite dans les grandes entreprises, Atlassian a produit une version clusterisée de ses principaux produits.

Quand envisager le clustering ?

Il peut y avoir plusieurs raisons de mettre en œuvre une solution clusterisée. Mais l'objectif principal reste le même : garantir un niveau satisfaisant d'expérience utilisateur.

Les quatre objectifs du clustering sont :

- La scalabilité

- Le besoin de Fail Over

- Le besoin de Haute Disponibilité

- Le besoin de Disaster Recovery

Ces termes ne sont pas clairs pour tout le monde. Avant de décider si une solution clusterisée est satisfaisante, il faut bien comprendre quel problème on cherche à adresser.

La scalabilité

C'est le besoin le plus évident. Celui qui est cité par la plupart des clients.  Ce besoin apparait dans les cas suivants : beaucoup d'utilisateurs concurrents, de projets, d'issues, de champs personnalisés, ... un usage accru, un complexité croissante, qui peuvent générer des baisses de performance. La solution Datacenter d'Atlassian adresse très bien le problème des utilisateurs concurrents, mais pas celui de l'accroissement de la complexité. Pour ce dernier point, la meilleure réponse reste la simplification de la configuration.

Le besoin de Fail Over

On recherche ici une expérience utilisateur constante, même si on doit faire face à un problème qui impacte un composant de l'application. Les incidents les plus communs concernent le système de fichiers ou la base de données.  Atlassian Datacenter adresse le tiers applicatif uniquement. La solution Datacenter est bien adaptée à ce besoin. Il peut arriver qu'une session soit interrompue, mais la solution est conçue pour éliminer les risques de pertes de données.

Le besoin de haute disponibilité

On recherche ici une disponibilité permanente, même pendant les opérations de maintenance de l'application, de la base de données, du système, des add-ons... On cherche également à faire en sorte que les opérations générant une charge élevée (reporting massif) ou une indisponibilité d'un nœud (réindexation) n'affecte pas l'expérience utilisateur. Dans un contexte clusterisé, les autres nœuds prennent le relai pour servir les requêtes des utilisateurs. Cela dépend beaucoup de l'infrastructure et des fonctionnalités du load balancer et du design de l'application. La solution Datacenter ne permet pas de garantir la haute disponibilité en cas d'upgrade de l'application. Les upgrades du système, en revanche, peuvent être réalisés sans interrompre le service.

Le besoin de Disaster Recovery

L'objectif principal ici est d'éviter la perte ou la corruption d’information (data, cache, index, …). La stratégie qu'on applique peut être une distribution géographique des nœuds, ou la mise en place d'un système de sauvegarde. Celle-ci n'est efficace que si des tests de restauration sont régulièrement réalisés. 

La mise en place d'un système de sauvegarde/restauration est indépendante du clustering. La solution un contexte clusterisé est donc la distribution géographique. Ceci n'est pas supporté pour l'instant par la solution Datacenter d'Atlassian.

 

Atlassian a lancé cette année l'offre Datacenter pour JIRA et Confluence. Stash Datacenter est actuellement en bêta.

bouton_atlassian_netapsys

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.