Open Street Map (Partie 1)

Public-images-osm_logo-plain[1]

Lorsque l’on a besoin d’intégrer une carte sur un site Web, la majeure partie des développeurs se tournent vers la solution Google Maps (https://maps.google.com/). Mais connaissez-vous ses concurrents et notamment Open Street Map (http://www.openstreetmap.org/) ?

Présentation

Open Street Map (OSM) est un service libre et ouvert de cartographie ayant pour objectif de fournir une base de données géographique du monde. Ce service permet la consultation et l’édition de carteS sous licence libre. Pour ce faire il se base sur un système GPS, sur des données libres ainsi que sur des données fournies par différentes entreprises et organismes. Open Street Map est le Wikipédia de la cartographie. Pour enrichir ses services, il fonctionne sur un principe similaire, en fournissant des outils collaboratifs permettant aux internautes d’intégrer des ajouts/modifications à l’aide de fonds satellitaires.

osm_start© OpenStreetMap

Comme un grand nombre de ses concurrents (Google Maps, MapQuest …), OSM utilise le protocole Tile Map Service (TMS : http://en.wikipedia.org/wiki/Tile_Map_Service), qui permet de mettre à disposition des cartes sous forme de tuiles pour des services tiers.

 Aujourd’hui OSM est utilisé et soutenu par de grands noms du Web, tels que :

  • MapBox
  • Flickr
  • Pinterest
  • Wikipedia
  • Craiglist
  • IGN
  • Foursquare

En terme de chiffres OSM représente 2 millions de contributeurs enregistrés, pour 271 millions de routes et chemins et 2.7 milliards de nœuds. Le graphique ci-dessous  met en valeur la rapide évolution du nombre de contributeurs de ces 10 dernières années :

800px-Osmdbstats1_users[1]© OpenStreetMap

L'ensemble des statistiques d'OSM sont disponibles  à cette adresse : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Stats.

Utiliser les cartes

Les cartes sont directement disponibles à partir du site d'OSM : http://www.openstreetmap.org/. Nous retrouvons les fonctionnalités classiques de navigation, présentes sur Google Maps et autres, qui sont :

  • une carte présente sur l'ensemble de la page,
  • un déplacement par simple sélection glisser,
  • un niveau de zoom par déplacements de la molette de la souris (des boutons de zoom sont aussi présents en haut à droite de l'écran (1) et (2)),
  • une zone de recherche (8) permet d'effectuer une recherche d'un lieu géographique,
  • d'autres boutons présents sur la droite de l'écran permettent l'accès à des fonctions de partage (3 et 6) ainsi qu'à différentes données comme une légende (5), des commentaires (7) et des données sur les couches (4). La zone d'action (10) et l'accès au compte (9).

osm

© OpenStreetMap

Modifier les cartes

L'accès à la modification des cartes nécessite la création d'un compte utilisateur (2). Il est ensuite possible d'accéder à la modification de la carte en cliquant sur Modifier (1).

osm_modification

© OpenStreetMap

Lors de la première connexion à la zone, une fenêtre s'ouvre et vous propose de suivre un tutoriel. Celui-ci vous permet de vous familiariser avec l'outil et vous apporte de nombreuses astuces d'utilisation.

Vous êtes accueilli par une fenêtre proposant la réalisation d'un tutoriel. Je vous conseille fortement de le réaliser pour vous familiariser avec les différents outils mis à votre disposition.

osm_modification2

© OpenStreetMap

Une fois le tutoriel réalisé, vous pouvez basculer sur l'édition des cartes. L'outil se compose d'une carte sur la droite de l'écran, en haut de la carte vous retrouvez des boutons permettant de créer les trois formes de base des éléments composant la carte : le point, la ligne et le polygone. Le menu sur la gauche de l'écran  permet d'attribuer un type à la forme créée ou sélectionnée (exemple : bâtiment, verger, arbre, ...). Un simple clique sur un élément présent sur la carte donne accès à une palette d'outils propres à l'objet.

osm_modification5

© OpenStreetMap

 

Pourquoi basculer vers OSM ?

OSM permet de reprendre le contrôle de ses cartes, de se soustraire des contraintes financières d’utilisation de Google Maps et de bénéficier des meilleures données cartographiques mondiales. Vous pouvez aussi faire le choix de l'indépendance totale en montant votre propre Serveur de carte OSM, pour cela je vous conseille le très bon guide : http://switch2osm.org/serving-tiles/manually-building-a-tile-server-12-04/ et une traduction http://adrien.caillot.free.fr/?p=5362. De plus, le site switch2osm (http://switch2osm.org/fr/)  vous propose quelques cas concrets d’entreprises ayant fait le choix d’opter pour OSM.

Conclusion

OSM se présente comme la meilleure concurrente à Google Maps en terme de solution de cartographie. Cela est rendu possible notamment grâce à la taille de sa communauté organisée à la manière de Wikipédia qui permet un développement rapide de la taille de sa base de données.

Nous verrons dans une deuxième partie l’intégration d’une carte Open Street Map au sein d’un site Web à l’aide de la librairie d’affichage Leaflet : http://leafletjs.com/.

Enregistrer

Un commentaire

  1. Bonjour

    Pouvez-vous me contacter afin que je vous parle de mon projet que je réalise grâce avec vos articles.
    En effet j’avance bien mais je suis coincé et j’aurais besoin d’un conseil.
    En vous remerciant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.