Paris on Rails : Les Design Patterns en Ruby

Les Design Patterns en Ruby, par Russ Olsen

Russ Olsen est l’auteur du célèbre livre « Les design patterns en Ruby »

Dans son livre, il passe en revue 14 des 23 patterns classiques du livre de référence produit par le fameux « Gang Of Four » : Template Method, Strategy, Observer, Composite, Iterator, Command, Adapter, Proxy, Decorator, Singleton, Factory, Builder, Interpreter, et des patterns propres à Ruby. Les patterns Ruby ont été élaborés avec l’aide de la communauté Ruby : la méta-programmation, le Internal Domain-Specific (DSL) et le pattern Convention plutôt que configuration.

Russ Olsen décrit comment implémenter les patterns en quelques lignes, là où d’interminables lignes de code « sans intérêt » sont nécessaires avec d’autres langages plus conventionnels.

Lors de son intervention à la conférence, il nous a rappelé l’utilisation de quelques patterns cités dans le livre : Adapter, Iterator, Factory. Il nous a également expliqué qu’il y a eu beaucoup de résistance à la sortie de son livre, alors que les patterns en soi s’appliquent à tous les langages.
Cela dit, Russ a précisé que certaines améliorations devaient encore être effectuées en Ruby pour permettre une utilisation optimale des concepts des design patterns.

Il a surtout insisté sur le fait qu’un développeur ne doit pas être un bon développeur en Ruby, en Rails, en Java, en .Net ou encore en Php, l’objectif c’est être un développeur ouvert à toutes les évolutions et à toutes nouveautés. Il ne faut pas se renfermer sur soi, car comme le démontre l’histoire, les choses évoluent et il faut donc évoluer avec.

Cela dit, « Les design patterns en Ruby » est un livre qui peut être lu par tous les développeurs. Il est très facile à comprendre et à prendre en main, et je pense qu’il est loin d’être déprécié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.