Planifiez vos projets JIRA avec BIGPICTURE

bigpicture

Nombreux sont les chefs de projets qui, pour suivre l'évolution de leur travaux, ne jurent que par les diagrammes de GANTT. De nombreux plugs-in abordent cette problématique. Pour Netapsys, BIGPICTURE,Plug-In édité par SoftwarePlant, se détache du lot en offrant un panel complet de fonctionnalités tout en conservant une interface lisible et efficace.

Commencer facilement

BIGPICTURE permet de gérer n'importe quel projet JIRA. Cela peut, par exemple, concerner un projet de développement applicatif, qu'il suive la méthodologie AGILE ou non. Une fois installé, vous aurez le choix : partir de zéro en recréant un projet complet ou utiliser un projet qui est déjà actif. L'utilisation d'un filtre JQL est possible si vous souhaitez gérer plusieurs projets sur un même diagramme.

L'interface se divise en trois parties distinctes :

  • Un diagramme de GANTT contenant une ligne temporelle où chaque ligne symbolise une tâche/demande. La granularité de l'affichage peut varier de plusieurs jours à plusieurs mois en fonction des besoins de l'utilisateur.
  • Le descriptif de chaque ligne avec la référence et le statut des demandes. L'organisation des colonnes composant ce descriptif peut être personnalisée.
  • Une barre d'actions permettant d'interagir avec le diagramme.

Il faut noter que les deux derniers éléments peuvent voir leur affichage réduit au profit du premier.

Par défaut, la couleur de chaque demande est celle du statut qu'elle occupe dans son workflow actuel.

 

 GANTT1

En plus de pouvoir réunir les tâches en différentes étapes, il est possible de suivre visuellement leur déroulement. Ici la tâche de programmation est réalisée à 39%.

Un GANTT complet et intuitif

Il est possible d'organiser l'ordre des demandes facilement ou encore de les regrouper. J'ai l'habitude de faire des regroupements par projet, ce qui se révèle pratique pour avoir une vision globale de mon périmètre. Un marqueur temporel symbolisé par une ligne rouge indique la date du jour pour qu'on s'y retrouve facilement.

Maîtriser les principales fonctionnalités n'est l'affaire que de quelques minutes. Chaque demande peut être replacée dans le temps ou voir sa durée modifiée d'un simple clic. Les dépendances entre les tâches sont simples à créer et peuvent être de nature différente (demande qui débute après la fin d'une autre, deux demandes qui débutent au même moment, etc...). La possibilité de créer des jalons n'a pas non plus été oubliée.

Une option permet d'englober plusieurs demandes et de les déplacer en masse dans le temps. Cela est particulièrement pratique lorsqu'un projet d'une quinzaine de tâches est retardé et qu'il faut déplacer l'ensemble des éléments sur le diagramme.

BIGPICTURE offre également la possibilité de marquer la position actuelle des demandes dans le temps (appelé BaseLine). Cela a pour but de permettre au chef de projet de faire une analyse plusieurs semaines après, entre ce qui était prévu à la base et ce qui est réellement arrivé.

image2016-2-24 17-10-51

Grâce aux "BASELINES" on peut constater que le projet à été différé.

Des fonctionnalités supplémentaires pertinentes

BigPicture va plus loin en :

  • Rapportant l'occupation de chaque ressource : lorsque l'on affecte les demandes aux différents intervenants, il peut arriver de surcharger par erreur un collaborateur. Une vue par ressource est proposée et permet simplement de contrôler et de modifier l'affectation des demandes dans le temps entre les différentes ressources.
  • Proposant une matrice des risques : en lieu et place de la "liste plate" des priorités de JIRA, on peut disposer d'une matrice éditable qui permet, dans un tableau à double entrée, de qualifier le niveau de risque d'une demande. Les deux facteurs pris en compte sont la probabilité de production d'une erreur et son impact.
  • Permettant de gérer les cadences : Au même titre que la date du jour qui est symbolisée par un trait rouge sur le diagramme, il est possible de rajouter des marques temporelles. Celles-ci peuvent symboliser des cadences qui sont autant de dates limites regroupant une ou plusieurs tâches définies par l'utilisateur. Ainsi, à quelques jours d'une date d'échéance, le gestionnaire peut rapidement contrôler l'état d'avancement des tâches qui s'y rapportent.

 image2016-2-24 15-55-8

Le code couleur indique si la ressource disponible peut prendre en charge la tâche. Ici, une revue sur la tâche d'usinage est nécessaire.

Alors convaincu ? Si vous souhaitez passer à la pratique il ne vous reste plus qu'à l'essayer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.