SharePoint 2013 est disponible en preview

Microsoft SharePoint est une plateforme de gestion de l’information et de collaboration qui permet la mise en œuvre d’intranets collaboratifs, d’extranets ou de sites internet.

Le 16 juillet 2012 lors d’une conférence de presse à Sans Francisco, Steve Ballmer, PDG de Microsoft a annoncé la sortie très attendue de SharePoint 2013 Preview dont les liens de téléchargements figurent ci-dessous :

NB : La sortie officielle de SharePoint 2013 étant prévue pour la fin de l’année 2013.

Dans cet article je m’attacherai à vous présenter brièvement la configuration minimale requise pour l’installation de SharePoint 2013 Preview ainsi que les principales nouveautés et améliorations apportées :

  • L’interface
  • Architecture générale
  • Service applications
  • Enterprise Content Management
  • Web Content Management
  • Réseau Social d’Entreprise

Configuration requise

Dans le cas d’une ferme de serveur unique, la configuration matérielle minimale requise pour SharePoint 2013 Preview est identique à la configuration minimale de SharePoint 2010.

Configuration matérielle minimale des serveurs Web et Applicatif

  Processeur     64 bits, 4 cœurs
  RAM     4 Go pour une utilisation individuelle (développeur, évaluation, formation)
  8 Go pour une utilisation en production
  Disque dur     80 Go d’espace libre
  Disposer de 2 fois la quantité de RAM en espace libre

Configuration matérielle minimale des serveurs de bases de données

  Processeur     64 bits, 4 cœurs pour une « petite » ferme
  64 bits, 8 cœurs pour une ferme « moyenne »
  RAM     8 Go pour une « petite » ferme
  16 Go pour une ferme « moyenne »
  Disque dur     80 Go d’espace libre pour le système.
  La taille des bases dépend évidemment de la volumétrie des données à gérer par SharePoint.

Configuration logicielle minimale pour la base de données

  Système d’exploitation     Windows Server 2008 R2 - 64 bits Service Pack 1 (64 bits)
  Editions : Standard, Enterprise, Data Center ou Serveur Web
  SGBD     Microsoft SQL Server 2008 R2 Service Pack 1 (64 bits)

Configuration logicielle minimale pour les serveurs Web et applicatifs

  Système d’exploitation     Windows Server 2008 R2 - 64 bits Service Pack 1 (64 bits)
  Editions : Standard, Enterprise, Data Center ou Serveur Web
  Prérequis  
  • Rôle Web Server (IIS)
  • Windows Identity Foundation (WIF 1.0 et 1.1)
  • Net Framework version 4.0
  • NET 4 DGR Update KB 2468871
  • SQL Server 2008 R2 Native Client
  • Open Data Library (ODataLib)
  • Information Protection & Control Client (MSIPC)
  • Sync Framework Runtime v1.0 (x64)
  • Windows PowerShell 3.0.

Matrice des Navigateurs

  Navigateur     Supporté     Supporté avec des restrictions     Non testé  
  Internet Explorer 9 (32-bit)       X
  Internet Explorer 8 (32-bit)       X
  Internet Explorer 9 (64-bit)       X
  Internet Explorer 8 (64-bit)       X
  Internet Explorer 7 (32 et 64 bit)       X
  Mozilla Firefox (dernière version)       X
  Google Chrome (dernière version)       X
  Safari (dernière version)       X

L’interface

Figure_1_-_Interface_metro.png
Figure 1 - Interface métro

L’interface de la nouvelle version de SharePoint 2013 a été conçue pour tirer la meilleure partie de Windows 8 et de son interface Metro optimisée pour les terminaux tactiles (les tablettes cf. Périphérique mobile et tablette).

Architecture générale

L’architecture générale du modèle de SharePoint 2013 Preview est globalement similaire à celle de la version SharePoint 2010, hormis pour la recherche.

De nombreuses améliorations ont été apportées au niveau de la plateforme :

  • « Shredded Storage »
  • Améliorations SQL
  • Service Cache
  • Gestion des demandes
  • Thèmes
  • Partage

Service applications

Une application de service fournit une ressource qui peut être partagée entre les sites au sein d'une ou plusieurs batteries de serveurs et qui peut être accessible aux utilisateurs via une application Web.

Dans la nouvelle version de SharePoint 2013, de nouvelles applications de service apparaissent, d’autres subissent de nombreuses améliorations. On note aussi la disparition d’Office Web Apps et Web Analytics qui ne sont plus des applications de service. Web Analytics fait dorénavant partie de la recherche.

Figure_2_-_Application_de_service.png
Figure 2 - Application de service

Enterprise Content Management

Sur l’aspect Entreprise Content Management, les stratégies de gestion d’information mise en œuvre dans SharePoint 2010 sont toujours effectives et ont été étendues au niveau du site SharePoint Server 2013.

Figure_3___Creation_d_une_Strategie_de_site.png
Figure 3 – Création d’une Stratégie de site

Il devient alors possible de créer et gérer des politiques de rétention dans SharePoint Server 2013, les politiques s'appliqueront aux sites SharePoint et à toutes les boîtes aux lettres de l'équipe (Exchange Server 2013) qui sont associées à ces sites. Par exemple : au début d’un projet, le propriétaire crée un site SharePoint, des boîtes aux lettres (Exchange Server 2013) et définit le modèle de stratégies appropriées. Au fil du projet, les membres de l’équipe alimentent ce projet avec des documents sur le site, envoient des messages par courrier électronique, et créent des artefacts tels que des listes, des articles. Lorsque le projet est terminé ou arrive à expiration, la stratégie de rétention spécifiée entraîne la suppression des documents et artefacts périphériques au projet au sein du site SharePoint et des boîtes aux lettres (Exchange Server 2013).

« L’eDiscovery » est le processus d’identification et « mise sous séquestre » de l’information électronique pouvant être utilisé comme preuve juridique. Dans la nouvelle version de SharePoint 2013 « L’eDiscovery » intègre de nouvelles fonctionnalités qui réduisent le coût et la complexité de l’exploration. Il s'agit notamment des éléments suivants :

Le Centre d'e-discovery, un site central SharePoint utilisé pour gérer la conservation, les recherches, et l'exportation du contenu stocké dans les boites aux lettres Exchange et la ferme SharePoint.

SharePoint In-Place Hold qui garantit l’intégrité des sites SharePoint tout en permettant aux utilisateurs de continuer à éditer et supprimer du contenu « mis sous séquestre ».

De même Exchange In-Place Hold qui préserve l’intégrité des boîtes aux lettres et protège leurs contenues « mis sous séquestre ».

Figure_4_-Integration_de_l_eDiscovery_avec_Exchange.png
Figure 4 -Intégration de l’«eDiscovery» avec Exchange

Les requêtes de conservation qui permettent aux utilisateurs d'appliquer des filtres à une ou plusieurs boîtes aux lettres Exchange ou sites SharePoint et permettre ainsi de restreindre le contenu « mis sous séquestre ».

En cas de besoin il est possible d’exporter le contenu « mis sous séquestre » dans un format standard.

Figure_5-_Export_du_contenu_mis_sous_sequestre.png
Figure 5- Export du contenu mis sous séquestre

Web Content Management

Désormais le Web Content Management de SharePoint 2013 supporte :

  • les variations et traduction de contenu
  • l’optimisation du moteur de recherche
  • la publication croisée de site
  • le rendu d’image dans différentes tailles
  • les URL propres
  • la navigation des métadonnées
  • l’optimisation de la vidéo et contenu intégré

La fonction de variations et traduction de contenu

La fonction de variations et traduction de contenu est utilisée exclusivement pour les sites multilingues. Elle copie le contenu d’un site source d’une langue vers un ou plusieurs sites cibles dans d’autres langues. Les utilisateurs qui visitent le site sont redirigés automatiquement vers le site approprié basé sur la langue définie dans leur navigateur Web. SharePoint Server 2013 dispose désormais d'un service de traduction intégré qui permet aux auteurs de contenu de sélectionner le contenu pour une traduction humaine ou automatique.

Figure_6_-_Fonctionnement_de_la_variation_et_traduction_de_contenu.png
Figure 6 - Fonctionnement de la variation et traduction de contenu

Web Part de Recherche de Contenu

Un nouveau composant Web Part de Recherche de Contenu fait son apparition dans SharePoint Server 2013. Ce dernier interprète une requête et renvoie automatiquement les résultats à partir de l’index de recherche lorsque les utilisateurs accèdent à la page qui le contient. Ce composant est particulièrement puissant lorsqu'il est utilisé en combinaison avec la gestion de navigation et les catégories de pages. Par exemple lorsque les utilisateurs accèdent à une catégorie, comme ordinateurs, la requête retourne tous les éléments de l'index de recherche qui sont spécifiés comme ordinateurs.

Figure_7_-_Le_composant_Web_Part_recherche_de_contenu.png
Figure 7 - Le composant Web Part recherche de contenu

La publication croisée de site

La publication croisée de site permet de rendre disponible du contenu d’une collection de sites, désignée comme site de publication croisée, à d’autres collections de sites. Lorsque du contenu d'une collection de sites de création est modifié, ces changements sont répercutés sur toutes les collections de sites qui font référence à ce contenu. L'illustration suivante montre comment le contenu est stocké dans les bibliothèques et les listes d’une collection de sites de création, puis réutilisé dans trois collections distinctes de sites de publication via les composants de recherche Web.

Figure_8_-_Fonctionnement_de_la_publication_croisee_de_site.png
Figure 8 - Fonctionnement de la publication croisée de site

Le rendu d’image

Le rendu d’image permet l’affichage de différentes versions de taille d'une image sur des pages différentes. A la création d’une interprétation d'image, on peut spécifier la largeur et la hauteur pour toutes les images qui utiliseront ce rendu d'image. Par exemple, si le site dispose d'une mise en page article de nouvelles qui contient un champ d'image, il devient possible de créer un rendu d'image nommée Article_image pour afficher l'image en taille réelle dans la page de l'article. Puis une seconde interprétation image nommée Thumbnail_small peut être utilisée pour afficher une version réduite de l'image associée à un article particulier lorsque l'image est affichée dans un composant Web Part qui répertorie tous les articles de presse récents sur la page d'accueil du site.
Le rendu d’image permet également de disposer de plusieurs versions de la même image découpée différemment sans avoir à télécharger des images multiples. Cela réduit considérablement l'espace de stockage qui est nécessaire pour les images.

Figure_9_-_Rendu_de_l_image.png
Figure 9 - Rendu de l'image

Une URL propre

En utilisant la gestion de navigation et les catégories de pages, les URL peuvent être construites à partir des termes plus significatifs que les URL composées de chaînes qui n'ont pas de sens pour les utilisateurs. Dans SharePoint Server 2010, on obtenait des URL complexes : http://www.site.com/Pages/Computers.aspx/#ID= 453&Source=http%3A%2F1010101 Avec la nouvelle version de SharePoint Server 2013, cette même URL donnerai http://www.site.com/Computers/model101.

Une navigation basée sur les ensembles de termes des métadonnées

Dans cette nouvelle version, il est possible d’avoir une navigation basée sur les ensembles de termes des métadonnées gérées contrairement à SharePoint 2010 dont la navigation de sites s’appuie sur la structure de site.

L’optimisation de la vidéo et contenu intégré

Le processus de téléchargement vidéo a été amélioré. Il permet de créer automatiquement une vignette lorsqu’une vidéo est ajoutée à une bibliothèque. Cette fonctionnalité nécessite l’installation de la fonctionnalité Expérience utilisateur sur le serveur qui héberge SharePoint Server 2013. Expérience utilisateur contient les composants et fonctionnalités Windows 7 suivants :

  • Lecteur Windows Media
  • Thèmes du Bureau
  • Video for Windows (prise en charge AVI)
  • Windows SideShow
  • Windows Defender
  • Nettoyage de disque
  • Centre de synchronisation
  • Magnétophone
  • Table des caractères
  • Outil Capture

Dans SharePoint Server 2013, il devient possible d’insérer un élément iframe dans un champ sur une page HTML. Cela permet aux auteurs de contenu d’intégrer du contenu dynamique à partir d'autres sites tels que des vidéos, sous réserve que les domaines externes soient approuvés.

Figure_10_-_Telechargement_d_une_video.png
Figure 10 - Téléchargement d'une vidéo

Réseau Social d’Entreprise

SharePoint 2013, montre une belle avancée dans le domaine du Réseau Social d’Entreprise.
La fonctionnalité de « microblogging » offre la possibilité aux utilisateurs de participer à des conversations en postant des commentaires, de partager du contenu, des liens et des médias, d’utiliser les tags (commençant par le symbole #) pour définir des mots clés que les utilisateurs peuvent suivre et rechercher. Il est aussi possible d’utiliser les tags (commençant par le symbole @) pour marquer les utilisateurs dans les commentaires et aussi d’indiquer son accord avec un commentaire en cliquant sur « j’aime ».

La fonctionnalité Flux d’activités fournit une vue sur l’activité récente liée au contenu, liens, médias et personnes.

Les fonctionnalités de communautés favorisent une communication ouverte, l'échange d'informations en suscitant un débat parmi les utilisateurs qui partagent leur expertise et leur savoir-faire avec d'autres personnes qui ont des connaissances dans des domaines spécifiques.

Figure_11_-_Reseau_Social_d_Entreprise.png
Figure 11 - Réseau Social d’Entreprise

Business Intelligence

Les modules suivants apparaissent dans Excel 2013:

  • In-Memory BI Engine (IMBI)
  • Power View Add-in pour Excel
  • Graphique croisé dynamique et rapports de tableau croisé dynamique découplé
  • Trend analysis

Le moteur d’analyse de données multidimensionnelle en mémoire (IMBI), également connu sous le nom de moteur VertiPaq, permet une analyse quasi instantanée de millions de lignes. C’est une caractéristique entièrement intégrée dans Excel 2013

Power View Add-in pour Excel: Power View (« Crescent ») permet aux utilisateurs de visualiser et d’interagir avec les données modélisées en utilisant des visualisations interactives, des animations et interrogations intuitives.

Graphique croisé dynamique et rapports de tableau croisé dynamique découplé: Les utilisateurs peuvent désormais créer des rapports de graphique croisé dynamique sans avoir à inclure un rapport de tableau croisé dynamique sur la même page.

L’analyse de tendances (Trend analysis): Excel Services prend en charge la capacité de mener une analyse des tendances à partir de cellules dans les rapports de tableau croisé dynamique qui utilisent des données OLAP, tels que les cubes Analysis Services ou les modèles de données PowerPivot. Excel Services permet aux personnes de voir et d’interagir avec des classeurs Excel qui ont été publiés sur des sites SharePoint.

Figure_12_-_Excel_Services.png
Figure 12 - Excel Services

PerformancePoint Services permet de créer des tableaux de bord interactifs qui affichent des indicateurs de performance clés (KPI) et des visualisations de données sous la forme de tableaux de bord et de rapports.

Visio Services permet de partager des fichiers de dessin Microsoft Visio. Les données de ces fichiers de dessin peuvent être actualisées et mises à jour à partir de diverses sources de données

Périphériques mobiles et tablettes

SharePoint Server 2013 offre de nouvelles expériences de visualisation optimisées pour les périphériques mobiles en s’acquittant des différences des plates-formes mobiles. Le ciblage de différents appareils mobiles devient possible et les concepteurs peuvent donc créer des canaux qui permettent à un site d’être rendu différemment selon l’appareil.

À partir des versions Android 4.0, iPhone 4.0 et Windows Phone 7.5, l’accès à SharePoint 2013 permet de naviguer dans les bibliothèques de documents, les listes, les wikis et les composants Web Part de façon plus moderne.

Le Push devient possible sur les périphériques équipés de Windows Phone 7.5 ou versions ultérieures, afin d’envoyer des mises à jour.

Un nouveau type de champ de géolocalisation peut être utilisé pour le développement d’applications mobiles ou dans les listes.

Les périphériques mobiles sont désormais en mesure de visualiser le contenu des composants Web Part PerformancePoint, les rapports d’Excel Services et de SQL Reporting Services. Par exemple, les tableaux de bord de PerformancePoint peuvent maintenant être consultés et manipulés à partir d’un iPad en utilisant le navigateur web Safari.

Les documents Word, Excel, PowerPoint sont visualisables dans les navigateurs des mobiles avec des fonctionnalités supplémentaires.

Sources

Ces informations sont préliminaires et sujettes à changement, elles sont directement tirées des documentations officielles de Microsoft disponible à l’adresse suivante : http://technet.microsoft.com/en-us/sharepoint/fp142366

Les impressions-écrans sont tirées des documentations officielles de Microsoft disponibles à l’adresse suivante : http://technet.microsoft.com/en-us/sharepoint/fp123606

5 commentaires

  1. Thanks for the good writeup. It in truth used to be a enjoyment account it. Glance complicated to far brought agreeable from you! By the way, how could we keep in touch?

  2. Thanks for the good writeup. It in truth used to be a enjoyment account it. Glance complicated to far brought agreeable from you! By the way, how could we keep in touch?

  3. Hello there, just changed into alert to your weblog thru Google, and found that it’s really informative. I’m gonna watch out for brussels. I will be grateful when you continue this in future. A lot of people will likely be benefited from your writing. Cheers!

  4. hi!,I really like your writing so a lot! share we be in contact more about your article on AOL? I require a specialist on this house to resolve my problem. May be that’s you! Having a look ahead to see you.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.