SQL Server 2016 : Quelques nouveauté

Microsoft-SQL-Server-2016-por-Microsoft-Insider

Deux ans après la sortie de SQL Server 2014, Microsoft nous livre cette année une nouvelle version de son système de bases de données relationnelles star, devenu le leader du marché. Pas de révolution pour la version 2016, mais quelques améliorations tout de même bienvenues. Faisons le tour des nouvelles fonctionnalités.

Temporal tables

Première nouveauté intéressante, les temporal tables. Il s’agit d’un nouveau type de tables permettant de garder un historique complet des modifications de données de ladite table. Avantage en découlant, on peut retrouver le contenu de la table à une date donnée.

IC841002.jpg

Pour plus d'informations lire l'article de Microsoft : Temporal Tables

Row Level Security

Autre nouveauté intéressante, le row level security qui va permettre de filtrer les données dans un SELECT de manière transparente pour un user donné et sans avoir à créer de procédure stockée ou autre, à l’instar de ce qui existe dans les cubes OLAP.

IC851773.jpg

Pour plus d'informations lire l'article de Microsoft : Row-Level Security

Dynamic Data Masking

crypting data

Autre nouveauté qui pourra nous faire gagner du temps : le Dynamic Data Masking. Elle nous permet de crypter des données sensibles de manière simplifiée.
Imaginons que notre base de données contienne des numéros de cartes bancaires, des emails,… que nous ne souhaitons pas divulguer à notre équipe de développement. Précédemment, nous devions procéder à un développement spécifique pour rendre les données sensibles invisibles. Qu'en est-il maintenant ? Avec SQL Server 2016, il suffit de spécifier une propriété MASKED WITH sur la colonne désirée à la création de la table.

Je vous conseille cette vidéo pour visualiser le fonctionnement sur le Microsoft Azure : Développer une application mobile : gestion des données critiques avec SQL Database

Autre article intéressant sur le sujet : Dynamic Data Masking In SQL Server 2016 , Dynamic Data Masking

Query Store

Le Query Store est une feature qui va ravir les DBA. Il permet en effet de monitorer les exécutions des requêtes. Il va simplifier le dépannage des performances, en les aidant à trouver rapidement les différences de performance causées par les changements de plan d’exécution.

Le Query Store capture automatiquement un historique des requêtes, des plans et des statistiques d'exécution, et les conserve. Il sépare les données par fenêtre temporelle de sorte que vous pouvez voir les patterns d'utilisation des bases de données et ainsi comprendre quand les changements de plan de requête ont eu lieu sur le serveur.

IC755859.jpg

Pour plus d'informations lire l'article de Microsoft : Monitoring Performance By Using the Query Store

Support JSON

Le JSON est supporté nativement dans SQL Server, à la manière de la gestion du XML dans SQL Server (FRO XML AUTO, par exemple). Alors ce n’est pas, à proprement parler, un nouveau type disponible, les données étant stockées au format NVARCHAR. Mais on a désormais à disposition tout un jeu de fonctions permettant d’effectuer les tâches courantes :

  • ISJSON : teste si la valeur est au format JSON
  • JSON_VALUE : retourne une valeur du JSON
  • JSON_QUERY : retourne un objet ou un scalaire du JSON
  • JSON_MODIFY : met à jour la valeur d’une propriété d’un JSON
  • OPENJSON : fonction qui va vous permettre de transformer votre JSON en rowset
  • FOR JSON : va vous permettre de renvoyer un JSON à partir de vos données

Pour plus d'informations lire l'article de Microsoft : JSON Data (SQL Server)

Conclusion

Je vous ai présenté ici quelques nouveautés majeures de SQL SERVER 2016.

Mais pouvons-nous espérer plus ? Microsoft surprend ! En effet Microsoft annonce le portage de SQL Server 2016 sur Linux. Mais qu'en est-il réellement ? Seul l'avenir nous le dira !

sql sever linux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.