Summer JUG 2011 : Keynote d’Antonio Goncalves

Durant la Keynote d’ouverture du Summer JUG de la Rochelle 2011, Antonio Goncalves nous a fait partager sa vision des prochaines évolutions de l’informatique et de Java EE 7.

Au menu :

  • Cloud Wars : La guerre des Clouds
  • Java EE 7 sera-t-il Cloud ?
  • Web 3.0
  • Linked data : Rendre les données accessibles


Antonio Goncalves

Cloud Wars : La guerre des Clouds

Nous avons tous les jours de nouvelles annonces concernant le « Cloud » et les « As A Service » (IaaS, Paas, Saas) de la part de Google, Facebook, Flickers et autres providers.

Ces offres « Cloud » permettent de fournir des données en masse, de donner de l’élasticité aux plate-formes et aux applications. Ceci permet de s’adapter aux demandes des utilisateurs et à leurs nouveaux besoins.

Ainsi, Google propose de mettre son application sur le Cloud à l’aide de son Google App Engine. Pour cela, le code de l’application doit utiliser le code propriétaire de Google pour pouvoir être déposé dans ce Cloud. Par conséquent l’application est liée à son provider : il s’agit d’un cas de « Cloud locking ». Il est alors moins facile de faire jouer la concurrence. Ainsi, s’agissant d’une offre payante, Google vient récemment d’augmenter ses tarifs de 30%.

D’autres providers, comme CloudBees, permettent d’avoir sa forge (SVN, Jenkins), son serveur d’application et sa base de données dans un cloud qui serait soit publique, soit privé (hébergé au sein de l'entreprise cliente). Les applications ne sont alors pas liées techniquement à l’hébergeur Cloud. La concurrence est facilitée.

Au travers de ces offres, nous voyons que le Cloud manque encore de standards et de normes pour les infrastructures, les plates-formes et les architectures des applications.

Java EE 7 sera-t-il Cloud ?

Le langage Java et ses standards (Java EE : JSF, JDBC, RMI) sont normés à l’aide de spécifications : les JSR.

Aujourd’hui Oracle supporte les évolutions des JSR de Java.
Quelle est la vision d’Oracle pour les standards de Java et en particulier pour Java EE ?

La vision d’Oracle est que Java EE 7 sera « Cloud ». (Voir les résultats Google sur Java EE 7)

En effet le Cloud est le buzz word, le mot à la mode : tout le monde en parle sans que ceci ne soit standardisé.

Il est nécessaire de normer l’environnement « Cloud » pour l’intégrer à Java EE 7.

Cependant, il manquerait des experts du Cloud dans l'Expert Group de Java EE.
De plus le Cloud semble encore trop abstrait pour définir une norme stable d’ici un an à la sortie des spécifications de Java EE 7.
Antonio Goncalves propose par exemple de définir une norme du Cloud mais qui ne serait pas encore intégrée à Java EE 7.

Java EE plus léger et mobile

Java EE dispose déjà des termes liés au cloud : clusters, load balancing, scabilité.

Il dispose également de plusieurs conteneurs : moteurs de servlets, EJB, base de données embarquées, JMS.

Ces conteneurs seront de plus en plus petits et de plus en plus mobiles.
Les serveurs d’applications deviendront plus légers et pourront peut-être même être chargés en mémoire vive afin d’être plus rapides et efficaces.

HTML 5

Web 3.0 : Modern Web

Selon Antonio Goncalves, nous aurons une évolution du Web 2.0 vers le Web 3.0 qui sera axé sur le traitement de l’information, à l’aide du :

  • HTML 5 avec l’utilisation de canvas pour améliorer les interfaces,
  • de l'utilisation du mode déconnecté « offline »,
  • de la mobilité plus riche à l’aide des smartphones,
  • de la géolocalisation,
  • du temps réel à l’aide du push d’informations,
  • de données embarquées à l’aide du NoSQL.

Structurer et relier les données de bases différentes : Linked data

Antonio nous a présenté l’histoire du traitement de l’information : de l’époque des peintures des grottes australiennes, des débuts de l’imprimerie jusqu’à aujourd’hui avec Internet et les réseaux sociaux.

Nous avons maintenant une boulimie d’informations : texte, son, images, vidéo ; mais que faire de toutes ces informations ?

D'autre part toutes ces informations sont dispersées entre plusieurs sites : Facebook, Flicker, LinkedIn.
Actuellement, celles-ci sont accessibles via des API propriétaires.

Antonio souhaite que ces sites ouvrent davantage leurs données pour pouvoir y accéder de façon « brute » : c'est-à-dire de pouvoir y accéder directement de façon standard, sans avoir à utiliser d'API propriétaire. Pour cela, ces données devraient être structurées dans des bases de données « normées ».

Cette normalisation de l'accès direct à l'information, nous permettrait de traiter plus facilement l’information et de lier les données entre elles.

Conclusion

Pour Antonio Goncalves, l’avenir sera axé sur le « Cloud », le « Web 3.0 » et les « données liées ».

Ces évolutions ont toutefois besoin d'être normalisées pour que leur mise en place soit effective. Ainsi la version 7 de Java EE définira peut-être les premières normes du « Cloud » dans l'environnement Java.

Liens

- Site de Antonio Goncalves

- Suivre Antonio Goncalves sur Twitter Twitter

2 commentaires

  1. Merci Ludovic pour le résumé de cette Keynote. Pour les linked data, ca dépend ce que c’est comme data, mais d’après les exemples cités (facebook & co) je n’espère pas que les données s’ouvrent et se normalisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.