SpringMVC et la JSR303 (validation)

Suite au billet SpringMVC pour les nuls, nous poursuivons avec l'ajout de la validation à base de la JSR303.

La JSR303 ou Bean Validation offre une API standard qui permet de valider un objet Java et de générer la liste des violations des contraintes non observées.

La gestion de la validation est indépendante de la nature de l'application.

Mais ici la démonstration est produite dans le cadre d'une application web avec SpringMVC.

En effet, dans cette démo, on configure Spring, on ajoute quelques annotations sur les propriétés (les champs), une annotation sur l'objet dans le controller et c'est tout.

Plus précisément, en cinq actes nous allons mettre en place la validation dans notre application web sans écrire du code.

Il est préférable de partir du projet de la seconde partie du billet déjà mentionné.

Il faudrait donc le compléter en suivant les cinq actes ci-après.

SpringMVC v3 pour les nuls avec une démo détaillée

L'objectif est de montrer avec détail comment prendre en main le framework SpringMVC v3.

Cet article s'adresse aux nuls avec comme seul pré-requis de connaître (un peu) le framework Spring.

SpringMVC, dans sa dernière version, offre d'énormes simplifications si on sait l'exploiter.

Il apporte une réponse élégante pour bon nombre de problématiques réelles.

Le projet web démo est basé sur maven3 et java 5+ et toujours avec "full annotations".

Il commence par créer le projet Maven à partir d'une template.

Le pom.xml est configuré pour utiliser tomcat ou jetty embarqués.

Dans la première partie, une classe 'Controller' de traitement et une page jsp sont écrites afin d'afficher le fameux 'Hello World'.

Dans la seconde partie, la fonctionnalité standard de création d'une entité métier est rajoutée.

Pour cela, on écrit un 'Controller' qui affiche le formulaire de saisie et un autre qui gère les données saisies et soumises.

Passons à la mise en pratique.