MSDays de Rennes : des interfaces réactives avec WPF ? Oui, mais comment ?

Les utilisateurs Windows connaissent bien cette séquence où l’écran se fige avec un sablier qui n’en finit plus de tourner (XP) ou un cercle qui tourne indéfiniment (W7). Pendant cette séquence vous pouvez avoir un message dans le titre de la fenêtre indiquant « Windows ne répond plus ».

En général, Windows est rendu responsable de cette situation.
Et s’il n’en était rien ?

Très souvent, cette situation indique que le thread principal est surchargé et que le développeur a oublié de « laisser respirer » le thread UI en confiant la réalisation de certaines tâches à des threads secondaires.

Comment cela fonctionne t-il ?

CMMI : pratiques et pragmatisme

Quelque soit la technologie utilisée, les non-performances d'un système d'information prennent souvent leur sources dans l'organisation des équipes et dans le manque d'attention à la valeur du service fourni. CMMI apporte des solutions qui permettent de fédérer les équipes autour de concepts partagés afin de piloter le changement et les améliorations en toute conscience et maîtrise des difficultés rencontrées.

L’agilité à l’assaut de la routine

Les méthodes agiles ont et sont encore perçues comme un « gadget » n’apportant que peu d’intérêt dans le monde du développement.

J’ai été le premier à trouver ces méthodes sans réel intérêt au regard de nos approches traditionnelles qui s’appuyait déjà sur des principes itératives et incrémentales.

J’ai changé rapidement d’avis pour différentes raisons.

J’aimerai ici vous en expliquer une parmi les nombreuses  qui nous poussent à promouvoir et utiliser ces méthodes agiles.

La raison que je souhaite développer ici est en étroite lien avec des modèles de comportement que nous rencontrons lors de nos missions d’accompagnement au changement. Nous avons l’habitude de décrire à nos clients le processus qui est suivi par tout à chacun lors de la mise en place de nouvelles pratiques :