Microservices : Etes-vous prêt à relever le défi ?

© Martin Fowler

Durant les dernières décennies, plusieurs nouvelles méthodologies et architectures ont été introduites dans l’industrie logicielle, toutes avec la promesse de rendre les entreprises plus productives, agiles, flexibles et  capables de répondre plus efficacement aux changements imposés par le marché et les réglementations. Ainsi on a vu les services Web, SOA, les architectures basées sur les composants, les ESB, et j’en passe.

Aujourd'hui c'est au tour des microservices.

La mise en œuvre d’une architecture en microservices se heurte à plusieurs problématiques organisationnelles, conceptuelles et techniques. Je me contenterai dans cet article de citer un exemple de chaque type :

SOA is dead long live Microservices

A n’en pas douter, les architectures microservice sont la tendance hype du moment. Une nouvelle vague de patterns d’architecture vient donc en écraser une autre. Et bien pas si sûr ! Martin Fowler, auteur bien connu, a publié un article intitulé « Microservices ». Dans cet article nous pouvons lire « the microservice style is very similar to what some advocates of SOA have been in favor of ». Cette phrase prend tout son sens pour certains architectes. Parmi ceux-ci, il y a Anne Thomas Manes qui dans un post fameux du 5 janvier 2009, « SOA is dead ; Long Live Services », écrivait : « the word “SOA” is dead, the requirement for service-oriented architecture is stronger than ever… If you want spectacular gains, then you need to make a spectacular commitment to change ». Il semblerait que l’architecture à base de microservices vise à atteindre cet objectif !