Les applications SAAS ou les années glorieuses des éditeurs

SAAS : Software As A Service

Les applications SAAS se substituent peu à peu aux applications appelées ASP (Application Software Provider). Ces dernières proposaient une application front-end (architecture Client/Serveur) alors qu'aujourd’hui Les SAAS sont plutôt focalisées sur du Full Web. Le principe du SAAS est de fournir un service en proposant une offre « tout compris » qui permet au client de n’être qu’un simple utilisateur de la solution. Cette gestion en boîte noire permet au client de réduire les coûts (ressources, serveurs, support). Le fournisseur de son côté s’occupe des accès, licences, supports et hébergements des données clients. Les applications SAAS sont assez répandues dans les progiciels métiers, la messagerie, les outils de travail collaboratifs, les ERP ou encore la BI. Les solutions ne sont pas forcément payantes, par exemple Google propose en ouvrant un compte chez eux, l’hébergement des emails (la taille du compte étant assez importante, l’archivage en local devient optionnel), un agenda, un chat …. Le service est gratuit et accessible partout avec une connexion internet, aucune installation n’est nécessaire … Dans une enquête au sein du Club Décision DSI (Club indépendant qui rassemble les décideurs informatiques de 900 entreprises publiques ou privées) publiée sur le journal du Net en Juillet 2011, 57% avaient déclaré utiliser des applications en mode SAAS. Pour 54%, il s’agit de solutions métiers, 32% de solutions RH et logistiques, 11% d’outils de reporting et 11% d’ERP. Dans un article plus récent datant du 25 Avril 2013, le JDN (Journal du Net) rapporte une croissance de 18% pour les éditeurs d’applications SAAS pour 2012 et 27% de croissances pour les éditeurs français. Nous retrouvons dans les plus importantes croissances : Oodrive dans le stockage en ligne (+41%), Neolane dans le CRM (+37,5%), Talentsoft dans la RH (+ 20%).