TechDays 2013 : Coding4Fun

logo_mstechdays.png

Du code, des vannes, les années passent et se ressemblent, avec Coding4Fun, LA session à ne pas manquer lors du premier jour des TechDays !

Après une introduction façon "Star Wars" dans la lignée de celle de 2012 (100% HTML5/CSS3), la fine équipe de Coding4Fun revient en cette année 2013, et elle s'est encore étoffée, pour notre plus grand bonheur. On retrouve bien évidemment David Catuhe et son fameux accent toulousain pour commencer, avec sa "Philosophie du chaos", ou comment présenter un générateur de phrase qui plante, et une surprise ratée quand il affiche son code sans penser à cacher la section magique. Les vannes fusent dans tous les sens, le public est fou de joie, et c'est au tour de l'autre grande figure de Coding4Fun de prendre la parole, Mitsu Furuta. Comme à son habitude, il nous présente une application qui semble simple, mais qui renferme un code assez complexe, et pendant 10 minutes, l'audience lâche complètement, mais au final ça fonctionne, le monsieur vient de pondre une nouvelle vision du "z-order", dans laquelle les objets ne sont pas simplement devant ou derrière, mais bien positionnés par rapport aux autres, permettant au final de dessiner un diaphragme d'appareil photo, rien que ça !

Les autres visages qu'on commence à connaitre ne sont pas en reste, avec Pierre Lagarde qui revient une fois encore avec un casse brique social, basé cette année sur SignalR, et l'on a pu s'amuser à voir les gens du public et d'internet (la session étant retransmise sur la Web TV des TechDays) se débattre avec leur téléphone pour tenter de faire bouger cette maudite barre. Eric Mittelette, qui pour rappel est l'organisateur des sessions, n'a pas non plus dérogé à la règle, avec une nouvelle application en C++, s'attaquant aujourd'hui à la grammaire de Chomsky, et les L-System de Lindenmayer qui en découlent, ou comment dessiner un arbre à partie d'une phrase.

Place maintenant aux deux nouveaux de ce cru 2013, à savoir David Rousset et Julie Knibbe. David R. nous fait une démonstration de CSS3 avec des grilles dans des grilles, tout est confus, mais où veut-il en venir ?! Et d'un seul coup, tout devient limpide, c'est un Tetris qu'il nous propose ! Malheureusement infaisable en CSS pure, il nous offre finalement une application HTML/CSS/JavaScript et reçoit des applaudissements bien mérités. Julie quant à elle a décidé de s'associer à Pierre Lagarde pour sa première participation, et le duo nous présente une application aussi loufoque que révélatrice des possibilités d'un Windows Phone 8 dernière génération : Sandwich Locator. Vous allez en soirée mais vous êtes mort de fin ? Cette application est faite pour vous ! Recherche de sandwich, photos, chat, Bluetooth, et même un morpion en guise de duel, lorsque deux personnes lorgnent sur le même morceau de pain garni.

Pour conclure cette session, David Catuhe, une fois le stream coupé avec la WebTV, nous offre deux démos basées sur Kinect, la première permettant de sécuriser l'accès à vos photos via une reconnaissance faciale (et forcément, seule une belle grimace permet de débloquer les images de lapins sécurisées), puis une nouvelle version du casse-brique, celui-ci étant basé sur la possibilité de l'appareil de capter la direction d'un son. C'est ainsi que toute l'assemblé se retrouve à hurler dans la salle afin de faire bouger la barre : 1 ... 2 ... 3 ! 3 Rebonds lors du deuxième essai, record à battre !

Ce billet ne peut refléter l'ambiance qui règne dans cette session vraiment particulière, et je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur le replay dès que celui-ci sera disponible. Pour finir, je vous laisse ici deux petites répliques qui nous ont fait bien rire :

(après une vanne ratée)

Je fais un rollback sur cette vanne !

(une notification Skype s'affiche)

Q vient de se connecter, je coupe ça de suite parce que ça sent la merde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.